Les 5 outils pour la comptabilité de votre start up

Les 5 outils pour la comptabilité de votre start up

Finance/Epargne

La gestion financière d’une start-up est assez délicate. Elle nécessite un ensemble d’outils de gestion qui permettent une certaine visibilité dans l’activité. Parmi les éléments à surveiller dans la gestion, la comptabilité de la start-upfigure en bonne place. Véritable pilier du fonctionnement des entreprises en général et des start-up en général, le service de comptabilité doit être traité avec le plus grand soin pour assurer un caractère sain aux comptes de la start-up.

Mettre sur pied la comptabilité d’une start-up

La mise sur pied dela comptabilité d’une start-up n’est pas toujours une chose évidente. Les start-ups sont en effet des entreprises en devenir et en général beaucoup est à faire. La comptabilité d’une start-up dépend de plusieurs facteurs :

  • La forme juridique choisie par les promoteurs ;
  • Les perspectives d’évolution de la start-up ;
  • Le domaine ou le secteur d’activité de la start-up ;
  • Les capitaux disponibles au lancement.

Ces éléments non exhaustifs déterminent le type de comptabilité qui peut être mis sur pied dans une start-up. A titre d’exemple, la comptabilité d’une start-up qui propose des services à la personne innovants ne peut pas être semblable à une start-up qui propose des services militaires par exemple. Il en est de même pour les start-ups qui fonctionnent avec des partenaires internationaux. Les textes de loi et les exigences vis-à-vis de la comptabilité des start-ups dépendent donc de plusieurs facteurs. Il convient de bien connaitre ces lois et ces facteurs avant de mettre sur pied la comptabilité de sa start-up.

Trouver des personnes qualifiées pour gérer la comptabilité de votre start-up

Lorsque vous aurez trouvé la meilleure formule pour gérer la comptabilité de votre start-up, vous devrez trouver des personnes qui vont incarner le département comptable de votre précieux projet. Les ressources humaines sont un élément important de la gestion de la comptabilité d’une start-up. Pour un départ, il convient de prendre avec vous des personnes qui comprennent la vision de votre start-up et qui veulent l’accompagner. En effet, lorsque l’on est encore unestart-up, on est fragile. Il convient alors de réunir tant que cela est possible des personnes qui épousent la vision de la start-up, qui comprennent son projet et qui sont suffisamment impliqués pour vous donner le meilleur conseil et les meilleures astuces pour la gestion de la comptabilité de votre start-up.

L’externalisation de la comptabilité de sa start-up : une solution pour une gestion financière efficace

Il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans l’accompagnement à la mise sur pied de la comptabilité des start-ups. Parmi ces entreprises figure en bonne place Initium. Cette entreprise propose une palette importante de solutions qui boostera la comptabilité de votre start-up. Les différentes solutions et les expertises développées par les experts de cette entreprise permettra à votre start-up de devenir l’entreprise qu’elle est censée devenir. En vous accompagnant dans toutes les phases de votre start-up, l’entreprise Initium vous assure un suivi personnalisé.

Dès la phase de création de la start-up, vous bénéficierez de conseils sur le meilleur statut juridique à adopter pour que la comptabilité de votre start-up soit la plus pertinente. Il est important de rappeler que la forme juridique choisie influence sur le type de comptabilité de la start-up. A titre d’exemple, si les entreprises individuelles ne sont pas tenues de faire un certain type de bilan comptable, cette opération s’impose aux entreprises de type EURL ou SARL. Si donc vous n’avez pas besoin d’une comptabilité complexe pour votre start-up, tout au moins pour un départ, il faut savoir que vous pourrez adopter la forme juridique « entreprise individuelle », avec les limitations de croissance que cela impose.

La gestion de la comptabilité d’une start-up est donc un élément important et englobant dont il faut tenir compte dès l’idée de création d’entreprise. Et pour réussir à trouver la meilleure formule, celle qui vous convient, il est préférable de se rapprocher d’experts et de conseils de professionnels avisés.

Plus d’infos ici.

Les principaux avantages du prêt personnel entre particuliers

Les principaux avantages du prêt personnel entre particuliers

Finance/Epargne

Le prêt entre particuliers est une option qui aide beaucoup de personnes ne désirant pas se contracter avec la banque. Cette forme de prêt est toutefois assujettie à de nombreuses sortes d’arnaques. Il faut une grande vigilance avant de pouvoir choisir le particulier à qui souscrire un prêt ou demander un prêt. Dans tous les cas, cette option reste avantageuse dès que vous contractez auprès d’un emprunteur fiable. Voici quelques points intéressants pour vous convaincre de vous orienter dans un prêt personne entre particuliers !

Fonctionnement du prêt entre particuliers

Le prêt entre particuliers est l’occasion de mettre en relation un particulier emprunteur et un particulier prêteur. Prêt particulier ou P2P est un système permettant à l’emprunteur d’accorder un montant à un ou nombreux prêteurs. Cette offre évite généralement des coûts assez élevés qui sont imposés dans les prêts auprès des banques.

Le prêt entre particuliers se réalise souvent à travers une plateforme spécialisée. Cette dernière démontre une certaine fiabilité dans la transaction. C’est surtout un site intermédiaire qui assure la bonne relation entre les investisseurs et les particuliers. La plateforme propose aux deux parties de remplir un contrat. Elle se charge aussi de vérifier la situation financière de l’emprunteur.

Le prêt entre particuliers demande le respect des règles suivantes :

  • Déclaration par l’emprunteur à l’administration fiscale pour tout prêt supérieur à 760 euros
  • Établissement d’une reconnaissance de dette pour un emprunt de plus de 1500 euros
  • Plateforme intermédiaire agréée à l’autorité de contrôle prudentiel de résolution
  • Plateforme intermédiaire soumise au contrôle de l’autorité des marchés financiers

Rappel sur le prêt personnel

Le prêt personnel est une forme de contrat de crédit sur une période n’excédant pas les 5 années. Deux parties se contractent durant cette échéance. L’investisseur met à la disposition d’un particulier une somme d’argent qui sera par la suite versée par des mensualités soumises à un taux d’intérêt.

Le prêt personnel ne souligne pas vraiment un objectif de financement particulier, comme un achat de bien par exemple. Son but est surtout de combler des dépenses courantes ou des imprévues. Selon la capacité de remboursement de chaque particulier, le prêt personnel peut couvrir des travaux, compléter certains manques dans la trésorerie, aider à réaliser des vacances, etc.

Les avantages du prêt personnel entre particuliers

Le prêt personnel entre particuliers procure de nombreux avantages que ce soit pour l’emprunteur ou le prêteur. Ce type de crédit assure une simple démarche même au niveau des papiers administratifs. Le prêt entre particuliers est l’occasion de trouver un financement si vous êtes banni du marché de crédit classique. La fiabilité dans le prêt est aussi assurée surtout si l’échange se fait par l’intermédiaire d’une plateforme spécialisée.

Un prêt entre particulier sans plateforme et avec plateforme démontre une certaine différence au niveau de certains frais. Toutefois, il faut reconnaître que vous prenez des risques lorsque vous vous soumettez à des prêts sans l’intermédiaire d’une plateforme spécialisée. Des arnaques n’en manquent pas sur internet alors faites toujours attention. Renseignez-vous au maximum sur le particulier auquel vous contractez.

Les services que propose un cabinet de conseil en investissement financier

Les services que propose un cabinet de conseil en investissement financier

Finance/Epargne

Pour faire fructifier votre capital, le marché financier vous propose de nombreuses possibilités d’investissement. Pour faire le bon choix, vous pouvez recourir aux services d’un cabinet de conseil en investissement financier. Découvrez dans cet article les différentes missions de ce dernier.

Protéger ses clients et leur famille

La vie regorge d’imprévus que malheureusement on ne peut pas contrôler. Toutefois, il est possible de bien se préparer afin de limiter les impacts des aléas de la vie. Un cabinet de conseil en investissement peut vous orienter vers les placements qui permettent de protéger votre famille. En fonction de votre situation, il peut vous conseiller par exemple la souscription d’un contrat de prévoyance. Ce dernier peut être modulable en fonction de vos besoins et ceux de votre famille. Ainsi, vous pouvez souscrire une garantie prévoyance en cas de décès, d’arrêt de travail, d’invalidité, etc.

Le cabinet de conseil en investissement financier peut aussi vous conseiller sur le type d’investissement adapté à votre situation pour préparer votre retraite. Les solutions sont multiples. Vous avez, entre autres, l’assurance-vie, l’investissement immobilier, le placement en pierre papier, etc.

Votre objectif est plutôt de transmettre à moindre coût ? Là encore, les conseils de ce type de cabinet vous seront d’une grande utilité. Il vous recommandera des placements dédiés aux seniors tels que le vin, les forêts et bois… qui vous permettront d’optimiser la transmission de votre patrimoine.

Protéger le patrimoine de ses clients

Un cabinet d’investissement financier dispose généralement d’un site créé par une agence comme webgazelle. Sur son site, il propose à ses clients tous ses services pour protéger et bien gérer leur patrimoine. Sa mission est d’optimiser les revenus de ses clients en leur conseillant les produits financiers adaptés à leur situation. Il peut s’agir d’obligations, d’actions, de parts de fonds commun de placement, etc.

Pour vous proposer les meilleurs conseils, le cabinet procède en premier lieu à un diagnostic de votre patrimoine. Pour cela, il réalise un état des lieux de tous les composants du patrimoine : ressources, dettes, biens immobiliers, etc. Puis, il tient compte de vos objectifs présents et futurs afin de mettre en place une solution personnalisée. Sa mission ne s’arrête pas là. En faisant appel à un cabinet d’investissement financier, vous bénéficiez aussi de l’accompagnement de ce professionnel dans la mise en place de votre stratégie d’investissement. Puis, il effectue le suivi de cette dernière et l’ajuste si besoin en fonction des nouvelles lois fiscales.

Pour réussir ses missions, ce professionnel doit posséder des connaissances approfondies en finances, en fiscalité, en droit, en économie et en immobilier. Afin de proposer à ses clients les meilleures solutions, il doit également avoir une bonne capacité d’écoute et de compréhension. Il est important pour lui de cerner les besoins de ses clients afin de prendre les meilleures décisions. Enfin, un bon cabinet de conseil en investissement financier doit travailler en toute transparence et en toute indépendance.

Est-il intéressant ou pas d’ouvrir un plan épargne logement en 2018 ?

Est-il intéressant ou pas d’ouvrir un plan épargne logement en 2018 ?

Finance/Epargne

Le plan épargne logement est un produit d’épargne ayant pour finalité de faciliter un crédit immobilier au bout de 4 ans de tenu de compte. Pour rappel, il a fait l’objet d’une réforme fiscale depuis le 1er janvier 2018 avec la mise en application de la « flat tax ».

Ainsi, les PEL ouverts à partir de cette date sontsoumis à une ponction forfaitaire de 30 %, et ce, en plus des prélèvements sociaux.Du coup, leur rendement, après impôt, se limite à 0,7 %.

Ceux qui ont souscrit leurs plans bien avant continuent par contre de profiter d’un taux plus attractif et sont encore soumis aux seuls prélèvements sociaux, au cours des 12 premières années.

Le plan épargne logement ouvert avant et après 2018

Avant 2018, le plan épargne logement était rémunéré à hauteur de 2,5 % entre août 2003 et janvier 2015, 2 % entre février 2015 et janvier 2016, et 1,5 % entre février 2016 et juillet 2016. En outre, les intérêts d’un plan de moins de 12 ans ne sont pas frappés d’impôt sur le revenu, mais soumis aux prélèvements sociaux. Ceux qui datent de plus de 12 ans sont quant à eux soumis à un prélèvement forfaitaire obligatoire et non libératoire de 12,8 %.

Depuis août 2016, le taux de rémunération du plan épargne logement est fixé à 1 % à l’ouverture. Les intérêts générés sont soumis à un PFU de 30 % lors de leur paiement. À titre indicatif, ce prélèvement forfaitaire unique correspond à 12,80 % d’impôt sur le revenu et 17,2 % de prélèvements sociaux. Sachez toutefois que l’impôt dû pour les intérêts du PEL pourrait être inférieur ou supérieur à 12,80 % pour les contribuables qui ont opté pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Plan épargne logement : ce qui n’a pas changé

Le plan épargne logement a été, est et restera accessible pour toute personne majeure ou mineure.Son ouverture se conclut toujours par la signature d’un contrat avec la banque et le dépôt d’un montantminimum de 225 euros. Concernant les versements annuels, ceux-ci ne doivent pas passer sous la barre des540 euros et excéder 62 000 euros.Cette somme peut être étaléede différentes manières par mois, par trimestre ou par semestre, selon la possibilité de l’épargnant.

La durée minimale du PEL est de 4 ans. Tout retrait avant cette période entraînera donc la clôture du compte et vous empêchera de bénéficier pleinement des avantages escomptés, dont l’obtention d’un prêt. À noter que la prime d’État est supprimée pour tout PEL ouvert après 2017.

Pour information, la durée maximale du PEL est de 10 ans. Au-delà, les versements ne sont plus autorisés. Néanmoins, le compte continue de produire des intérêts pendant 5 ans.