Assurance de prêt : pourquoi changer d’assurance emprunteur ?

Assurance de prêt : pourquoi changer d’assurance emprunteur ?

Assurance emprunteur

Depuis le 1er janvier 2018, conformément à la loi Bourquin, toutes les personnes ayant souscrit un prêt immobilier sont en mesure de changer de contrat d’assurance de prêt tous les ans, à la date d’anniversaire dudit contrat. En quoi donc le changement d’assurance emprunteur est-il avantageux? Éléments de réponse.

assurance crédit immobilier

De bonnes raisons de changer un contrat d’assurance emprunteur

Déjà, en 2010, la loi Lagarde prévoit la mise en place de la délégation d’assurance et la loi Hamon en 2014 permet aux emprunteurs de résilier leur contrat de prêt dans un délai d’une année après la signature. La loi Bourquin du 1er janvier 2018 offre encore plus de perspectives de liberté aux emprunteurs en leur permettant de changer annuellement d’assurance de prêt à chaque date anniversaire du contrat. Désormais, les emprunteurs peuvent faire une simulation d’assurance emprunteur tous les ans pour trouver la meilleure offre. En effet, changer de contrat d’assurance de prêt peut permettre de réaliser des économies substantielles dans la mesure où le souscripteur par exemple, devient cadre, ou voit sa carrière évoluer, puisque les primes d’un salarié-cadre sont moins onéreuses que celles d’un salarié non cadre. Changer de contrat d’assurance de prêt permet également à un emprunteur concerné par le regroupement de crédits de bénéficier d’une offre adaptée à son profil et à ses finances grâce à la délégation d’assurance de prêt. Par ailleurs, il est aussi conseillé pour le souscripteur de changer de contrat d’assurance de prêt lorsque son état de santé s’améliore. En effet, la délégation d’assurance lui permettra de bénéficier d’une réduction de primes ou la suppression intégrale des exclusions de garantie grâce à une situation médicale favorable. Ainsi, le souscripteur peut bénéficier jusqu’à 60 % de réduction sur les primes d’assurance.

Les avantages de faire une simulation d’assurance emprunteur

Pour rappel, une assurance emprunteur représente jusqu’à 40 % du coût d’un prêt immobilier, faire une simulation permettra à l’emprunteur de se faire une idée sur le montant qu’il aura à dépenser pour son assurance de prêt. En fonction du résultat, l’emprunteur sera en mesure de calculer sa capacité de remboursement avant de négocier le coût de son prêt immobilier auprès de son banquier. Faire une simulation d’assurance emprunteur permet également de faire jouer la concurrence entre les différentes compagnies d’assurance qui proposent des critères de tarification différents en fonction de leur stratégie commerciale et du type de clients qu’elles visent. Toutefois, il faut retenir que l’emprunteur doit choisir une assurance qui propose les mêmes garanties que celles proposées dans le contrat groupe de la banque prêteuse. Pour simuler une assurance emprunteur, il faut se rendre sur un site spécialisé puis remplir 3 champs d’information : le montant du prêt à assurer, la durée du prêt puis le taux d’assurance. Tout de suite après, le souscripteur obtient la valeur estimative de ses redevances mensuelles et le coût de son assurance emprunteur.

Assurance de prêt immobilier législation et conseils

Assurance de prêt immobilier législation et conseils

Assurance emprunteur

Lors de la souscription de tout crédit immobilier, il est obligatoire de souscrire une assurance de prêt qui garantit à votre banque le remboursement des sommes encore dues, en cas de cessation de paiement de votre part. Sous certaines conditions.

Qu’il s’agisse du décès de la personne, d’une maladie invalidante, d’un chômage longue durée, …, la banque est certaine de récupérer son argent.

Auparavant l’emprunteur se voyait imposer par son organisme prêteur une assurance de groupe appartenant généralement à la banque. Conditions imposées (souvent, un questionnaire médical), garanties générales et non personnalisées, un prix non négociable…

Depuis le 1er janvier 2018, de nouvelles règles sont d’application, qui permettent au consommateur de changer son assurance emprunteur. Dorénavant, à chaque date anniversaire de signature du crédit immobilier, vous pourrez demander à votre banquier de résilier le contrat en cours pour un nouveau, auprès d’un autre organisme. Il s’agit de la délégation d’assurance de prêt, et c’est devenu un droit du consommateur.

Attention, certaines règles sont à respecter !

Changer mon assurance prêt, à quelles conditions ?

Le contrat d’assurance de votre crédit immobilier ne correspond pas ou plus à votre situation personnelle ? Après avoir pris vos renseignements, une autre assurance de prêt serait plus sécurisante, plus adaptée et moins coûteuse ?

Alors, contactez votre organisme prêteur et demandez-lui la résiliation de votre contrat actuel au profit d’un nouveau partenaire.

Il a été prouvé qu’un particulier profitant de cette délégation d’assurance économise 50 % sur le coût de son assurance prêt ! Les contrats d’assurances individuelles étant très compétitifs, ils proposent aussi une meilleure couverture avec des options supplémentaires. De plus ces contrats sont calculés sur le capital restant dû durant le remboursement du crédit et non sur le montant initial. En matière de prêt immobilier, tout économie est bonne à saisir.

Pour que votre prêteur accepte cette délégation d’assurance, vous devez prouver que la nouvelle assurance de prêt offre des garanties équivalentes ou supérieures à celles du contrat existant. Dès lors, il ne pourra refuser.

Enfin, une fiche d’information standardisée permettant au prêteur l’analyse de l’équivalence de garanties entre les deux contrats ne peut compter qu’un nombre déterminé de critères, bien définis par le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier), au maximum 15.

Un conseil : renseignez-vous et faites marcher la concurrence !